top of page

Héberger son cheval chez soi : Une vraie responsabilité

Avoir son cheval à la maison, tel est le rêve de bon nombre de propriétaire. Mais au-delà d’ouvrir ses volets le matin et l’observer par la fenêtre, accueillir son cheval chez soi est surtout synonyme de responsabilités.


Il faut en effet prendre conscience de ce que cela représente au quotidien. C’est d’abord un entretien journalier (nourriture, eau, soins…).


Ensuite, il faut penser à planifier les interventions périodiques (maréchal, vétérinaire, …).


Viennent enfin tous les petits imprévus qui prennent une ampleur plus ou moins grande. Il ne faut pas non plus perdre de vue qu’un cheval à la maison nécessite certaines infrastructures.


1/ Les bases pour accueillir convenablement son cheval

A. Un espace adapté



bien-être cheval au pré

Nul besoin de vous préciser qu’il va falloir de la place ! Il est généralement recommandé de prévoir 1 hectare par cheval.

Un grand espace est indispensable au bien-être de votre cheval. Il se déplace ainsi d’un point de ressources à un autre.




Offrir à son cheval un grand espace de vie permettra aussi de limiter certaines pathologies comme les engorgements ou certains troubles du comportement.


Pour rappel, plus cet espace de vie est restreint plus le travail d’entretien sera important. En effet, le cheval foulant constamment la même zone, l’herbe aura du mal à pousser ce qui aura pour conséquence la nécessité de complémenter le cheval avec plus de foin.


Lors d’intempéries, le sol sera aussi de moins bonne qualité (eau qui stagne, boue) ce qui peut là aussi affecter votre cheval (CF notre article précédent sur la gale de boue).


Le cheval étant un animal grégaire, il ne doit absolument pas rester seul. Le mieux étant de lui offrir un second compagnon et de calculer l’espace en conséquence.


B. L’indispensable abris


C’est LA structure incontournable pour accueillir votre cheval. Cet abri lui permettra évidemment de s’abriter de la pluie, mais aussi du vent ou encore du soleil.


Un box ayant la possibilité d’être fermé est également utile lorsque des imprévus s’invitent. En effet, que ça soit pour faire des soins, ou suite à une blessure, disposer d’un box est un plus.


Un second lieu abrité est à prévoir pour protéger les aliments et le fourrage des rongeurs et de l’humidité.


C. Attention à l’alimentation


L’alimentation est l’activité qui occupe le plus de temps dans la journée d’un cheval. C’est en effet plus de 60% de son temps qui y est consacré (ce qui représente à peu près 16 heures par jour !).


Lorsque le cheval est en écurie, nul besoin de se préoccuper de la ration, c’est le personnel de l’écurie qui se charge de la calculer et de la distribuer.


Avoir son cheval chez soi suppose donc de le faire soi-même. Il ne faut pas sous-estimer la quantité d’aliments à apporter (l’inverse est aussi vrai). Porter une réelle attention à la qualité du foin et des compléments, disposer de quelques connaissances en matière de nutrition est donc utile pour garder un cheval en bonne santé.


D. Savoir gérer


Avoir son équidé dans son propre pré, c’est en être responsable dans son intégrité. Cela sous-entend que c’est à vous de faire une sorte de « planning » pour les soins d’entretien régulier.


Vous aurez ainsi une vision globale des soins à réaliser à une période précise, mais aussi de leurs coûts. Alors entre le maréchal-ferrant, le dentiste, les vaccins, les vermifuges, ou encore l’ostéopathe, il y a de quoi faire !


Être propriétaire à la maison, c’est aussi savoir gérer les imprévus du types problèmes de santé, blessures plus ou moins légères et autres.


L’apprentissage des premiers soins est une première base à avoir. Avec le temps, vous saurez reconnaître une vraie urgence nécessitant l’intervention de votre vétérinaire.


2/ Partir quand on possède un cheval ?


Comme précisé au-dessus, avoir son cheval à la maison est un ensemble de responsabilités qu’il faut assumer afin d’assurer le bien-être de ce dernier.


Vous serez très certainement amené un jour ou l’autre à partir en week-end, en vacances, ou serait tout simplement malade sans pouvoir vous occuper vous-même de votre cheval. Cela fait partie des choses auxquelles il faut penser.


En tant que propriétaire, il n’est pas toujours chose aisée que de laisser son cheval ne serait-ce que le temps d’un week-end.


En effet, c’est bien souvent se retrouver partagé entre le sentiment de culpabilité et celui de peur à l’idée de laisser son équidé entre les mains de quelqu’un d’autre (notamment d’une personne non qualifiée en matière de cheval).


Attention à ne pas bousculer de trop ses habitudes !

bien-être physique et psychologique cheval


Pour le bien-être physique mais surtout psychologique, votre cheval, veillez à respecter sa routine. Un cheval qui vit au pré ne doit, par conséquent, pas se retrouver enfermé dans un box 24h/24.






Dans ses cas-là, plusieurs possibilités s’offrent à vous pour prendre soin de votre équidé même lorsque vous n’êtes pas là :

- La pension

- Les copines de cheval

- L’appel à un ami/ famille

- Le horse-sitting (dérivé du « baby-sitting », il s’étend donc aux équidés)


3/ Garde ma licorne : le horse-sitting pour avoir l’esprit tranquille


services entre propriétaires cheval

Garde ma licorne est le premier et le seul réseau qui met en relation les propriétaires équins sur tout le territoire français.


Le but de cette plateforme est de faciliter la vie des propriétaires d’équidés à la maison. Cette dernière met en relation des propriétaires qui ont leur cheval chez eux. Cela permet ainsi d’avoir de l’aide, mais aussi de partir en week-end ou en vacances tranquillement.


Le concept est né dans l’esprit de Jennifer DAUTREMER. Jennifer est une passionnée de chevaux depuis son enfance.

Afin d’allier sa passion, ses valeurs et son expérience en tant que propriétaire, elle crée Garde ma licorne.


Tous les propriétaires ont déjà vécu la gêne de demander à leur famille de prendre soin de leur cheval pendant leur absence. Même s’ils acceptent, ce n’est pas facile de leur laisser porter une telle responsabilité.

D’autant plus que les membres de la famille ou les amis ne sont pas systématiquement des experts de cheval !


Il faut donc prendre en compte les emplois du temps de chacun et surtout qu’elles sont les personnes qui connaissent les chevaux au minima. Avoir toutes les conditions réunies s’avère souvent difficile.


C’est là que Garde ma licorne intervient !!!


Chaque membre créé son profil et celui de son animal, ce qui permettra aux autres membres de mieux les connaître.


Lors d’un besoin, il suffit de publier une annonce avec les dates afin de trouver un autre propriétaire dans son secteur géographique.


Après la 1ere rencontre physique, il suffit de valider le bénévolat sur le site.

Pendant la garde, le bénévole aura accès aux fiches des équidés si besoin, et devra envoyer une photo au propriétaire absent afin de le rassurer.


Une fois les vacances terminées le gardien recevra des points virtuels qu’il pourra utiliser à son tour lorsqu’il en aura besoin pour ses propres chevaux.


Pour en savoir plus sur la plateforme: Echange de services entre propriétaires équins à la maison (gardemalicorne.fr)


- Nateskin, prendre soin de soi, son cheval et la planète -





bottom of page